Sanhadja une grande confédération de tribus amazighes

Carte géo de tamazgha
Carte géo de tamazgha

Les Sanhadja (en amazigh : Isenhadjen ou Izenagen, également appelés Zenaga) forment l’un des trois grands groupes amazighs (avec les Izenaten et les Imasmouden). Il s’agit d’une grande confédération de tribus amazighes. Ces tribus ont eu une influence majeure sur l’histoire de la Mauritanie, du Maroc, de l’Algérie et de l’Espagne.

Les Sanhadja

Les Sanhaja se nomment eux-mêmes Iznagen, « les fils de Znag » en berbère. Selon, Ibn Khaldun, les Sanhadja constituaient une des sept grandes tribus des Branès, Bernés serait le fils de Mazigh, l’ancêtre de tous les Berbères.

La déformation du nom Iznagen vient des auteurs arabes du Moyen Âge qui n’arrivaient pas à prononcer des sons berbères comme le G (« gue » avalé, comme dans « Grandir ») qui n’existe pas en arabe. En Mauritanie, la langue des Iznagen est le Zenaga, en recul aujourd’hui face au Hassanya.

On trouve aussi les variantes : Aznag, Iznagen, Ifnayen, Znaga, Zenaga, Sanaga, Senaja, Senhaji, Sanhaja, Çanhajanote, Sinhâjanote .

Parmi les tribus Sanhadja sahariennes voilées : les Djoddala ou Gadala qui occupaient la partie sud-occidentale du Sahara au nord du Sénégal, les Lemtuna ou Lemtouna, et les Messoufa ou Massoufa. Ces tribus sont à l’origine de la dynasties des Almoravides.

Ziri ibn Menad, ancêtre des dynasties Zirides et Hammadides qui ont régné dans le Maghreb central et en Ifriqiya, est issu de la tribu des Telkata.

Selon Emile Janier, les Sanhadjas se divisent en deux branches : les sédentaires habitant les Kabylies, c’est-à-dire les montagnes du Tell et les nomades, les hommes au litham habitant le Sahara.

Le chroniquer musulman, Al Bakri écrit au XIe siècle : « Ce sont des nomades qui errent dans le désert, ils parcourent une contrée qui s’étend en l’espace de deux mois de marche, tant en longueur qu’en largeur, et qui sépare le pays des terres d’Islam ».

Selon les auteurs arabes, les massifs du Sahara central étaient habités par une branche des Sanhadja, qui sont les ancêtres des Touaregs. Aussi, les caravanes commerciales qui partaient du Sahara septentrional notamment d’Ouargla et du djebel Nefoussa étaient protégées par les Tourages.

 

Suivre et participer sur Wikipedia

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire